Qu'est-il arrivé à la chenille ?



    Près d'une pelouse sèche de Franche-Comté une femelle de Flambé (Iphiclides podalirius) a été aperçue en train de pondre sur des pruneliers (Prunus spinosa). Curieusement, l'insecte semblait choisir les plus petits arbustes plutôt que les pieds vigoureux pour pondre ses oeufs. 

A partir de ce moment, l'oeuf a été vérifié régulièrement dans l'espoir d'assister à l'éclosion...
 28/04/2010 - Franche-Comté - France
 
 
     
 30/05/2010 - 15:48  Un mois après avoir été pondu, l'aspect de l'oeuf a changé et on pouvait deviner que la petite larve était sur le point de quitter l'oeuf





 
 04/06/2010 - 13:46  Comme redouté... le moment de l'éclosion a été loupé.... mais la petite larve a tout de même été trouvée non loin de l'oeuf vide





 
 12/06/2010 - 09:59 La chenille a effectué plusieurs mues depuis le 04/06. La plupart du temps elle se tenait sur une feuille préalablement tapissée de soie, ce qui paraît nécessaire pour s'accrocher et ne pas tomber du support
 
     
 12/06/2010 - 13:54 La larve quittait parfois son aire de repos pour atteindre une autre feuille utilisée pour se nourrir






 
12/06/2010 - 13:57  Comme visible sur la photo, la feuille servant de nourriture avait déjà été entamée par la chenille et était donc employée à cet usage plusieurs fois
     
 12/06/2010 - 13:58


 
   12/06/2010 - 14:00


 
 12/06/2010 - 14:02 La durée du repas était assez courte en général (moins de 5 minutes).
     
12/06/2010 - 14:03  Après avoir mangé, la chenille regagnait directement sa feuille



 
 18/06/2010 - 17:28 Autre vue de la larve. Lorsqu'elle était inquiétée, elle devenait raide et se redressait ; au repos elle s'étalait complètement sur sa feuille  25/06/2010 - 14:50
Autres images...





 
     
 25/06/2010 - 14:52











 
 27/06/2010 - 16:17 Cette photographie est la dernière disponible de cette chenille car pour une raison inconnue elle a disparu du buisson. Personne ne sait ce qui lui est arrivé bien qu'il soit probable qu'elle ait été trouvée par un prédateur... triste fin.